Bienvenue sur le forum Académie Alice !

Forum RPG basé sur le manga Gakuen Alice
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zonbi CrazyMei
Double Etoile
Double Etoile
avatar

Messages : 69
Yens : 102128
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 20

MessageSujet: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Lun 10 Aoû - 20:46

Titre : Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?

Ordre : Zonbi > Nello > Noriaki


Dans la vie on avait le droit à plusieurs choix. Des choix plutôt simple, comme, comment s'habiller aujourd'hui, ou encore prendre son petit déjeuner ou non. Mais des choix plus dure comme une futur vie, une futur orientation. Zonbi n'était pas de cette classe de personne, elle aimait vivre au jour le jour. Sans trop se poser de questions. Cependant toute chose à une fin, à moins qu'on se mette à fuir le problème. Et pour cela rien de mieux que d'aller dans un monde rempli de rêve. Il ne fallait pas grand chose pour impressionner une gamine haute comme trois pomme. La voilà déjà aux portes de la fête foraine qui se trouvait aux bordures de la ville. Le sourire aux lèvres serrant le petit carnet de dessin dans ses bras, alors qu'elle marchait entre les éclats de rire, sans compter les sourires des plus jeunes qui s'amusaient avec leur famille. Malgré que le soleil commençait à entamé une descentes vertigineuses, l'activité de ce lieu était toujours des plus animés. Comme un feu éternel qui crépitait aux sons de la musique. Ouh ! Une tâche noir dans son beau tableau. La violette trottinait aussitôt assez loin de l'énorme haut parleur pour venir se cacher près d'un stand qui vendait des barbe à papa. Elle releva d'ailleurs ses yeux qui scintillaient de petites étoiles aux reflets dorées.
- Une barbe à papa tropical, s'il vous plait, fit-elle presque aussitôt en levant la main comme si elle avait gagné au loto.

Cela faisait tellement longtemps qu'elle rêvait d'en goûter. Dommage qu'elle ne pouvait pas le montrer à Creatur. Alors que le marchand, commençait à faire tourner le bâton dans la machine, la violette se mit en quête d'un petit endroit attrayant. Mais surtout d'un espèce de moment qu'elle pourrait retranscrire dans son petit journal. Refaire une scène de FarWest avec le stand de tire, ou bien une attaque de zombie avec la maison hanté. Ses yeux noisette se mirent à chercher d'autre chose, plus simple, ou plus originaux. Fixant les gens sans gène. Mais avec cette bouille d'enfant, et ce grand sourire cela ne gênait pas grand monde. Encore heureux pour elle ! Et de tout façon l'aventure venait de commencer pour Zonbi.
- Que vais-je découvrir aujourd'hui ?, murmura-t-elle dans un petit rire innocent.


Dernière édition par Zonbi CrazyMei le Mer 12 Aoû - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zonbicrazymei.deviantart.com/
Hisokuta Nello
Triple Etoile
Triple Etoile
avatar

Messages : 61
Yens : 90054
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mar 11 Aoû - 13:29

ordre : Zombi > Nello > ...

Nello n'était encore jamais allé à la fête foraine et au parc d'attraction de l'académie, car il ne savait pas avec qui il allais. C'est pourquoi il a décidé d'y aller seul, comme ça lorsqu'il trouvera quelqu'un, il pourra directement lui montrer les meilleurs choses à faire là-bas et puis il trouvera sûrement quelque chose à faire seul. Nello se promena donc d'abord dans la fête foraine en regardant les stands qui propose de tout : des figurines, des peluches, des bonbons, des CD de musique, ... Ici tout le monde souris et rigole, dans toutes les allées on sens la joie et le bonheur des gens, dommage que se ne soit pas le cas pour Nello qui commençait à s'ennuyer d'être seul.

Nello s'arrêta devant un stand de tir, il n'avait jamais manier d'armes à feu mais pour lui ça ne semblait pas compliquer : il suffit de viser le ballon de baudruche et de tirer, et puis tout le monde y arrive non ? C'est pourquoi il décida d'essayer, les règles sont simple il y a trois ballons dans la cage et on a cinq balles le but et de dégommer le plus de ballon avec le moins de balle possible. Il visa alors le ballon rose est tira, dommage pour lui il l'a raté. Il décide de décaler de quelque millimètre le canon du fusil et tire une deuxième fois, dans le mille il ne reste plus que le bleu et le vert. Ayant bien retenu la leçon il recommence à décaler le canon et tire, le vert éclate. Plus qu'un ça devrait le faire avec encore deux balles, sauf que maintenant il y a beaucoup plus d'espace dans la cage de ce fait le bleu bouge beaucoup plus. Nello resta une petite minute concentré à viser ce dernier ballon et lorsqu'il se sentait prêt il tira de nouveau, *pouc* le dernier ballon éclate à son touret il a gagné. La personne qui s'occupe du stand s'approche de lui et donne son score : trois ballons en quatre balles, à ces mots il lui donne un petit lapin en peluche qui mangeait une carotte. Nello prit la peluche même si il ne l'aimait pas vraiment, mais bon il trouvera bien quelqu'un à qui ça fera plaisir. Il ramassa la petite peluche dans la poche de sa veste et repris son chemin à la découverte des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ackerman Noriaki
Semi Etoile Spécial
Semi Etoile Spécial
avatar

Messages : 94
Yens : 91414
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mar 11 Aoû - 21:34

Zonbi > Nello > Moi!

Le petit Noriaki se leva de bonne humeur aujourd'hui, cette nuit, il n'avait pas eut de missions et avait put dormir normalement. Pour une fois, il n'avait donc pas à se soucier de son manque de sommeil. Pour une fois, il était bien reposé, il n'avait pas non plus fait de cauchemar cette nuit, un autre bon point. Il avait dormi comme un loir, c'est donc le sourire aux lèvres que le jeune garçon se leva et alla se préparer. Le jeune garçon fit sa toilette et mit son uniforme. Il regarda ses bandages sur ses avant-bras en soupirant. Son alice était vraiment énervant, pour l'utiliser, Noriaki devait être blessé. Le jeune primaire poussa un gros soupir et enleva les anciens bandages. Il vit alors les plaies sur ses poignets, il se mordilla la lèvre et les désinfecta en silence. Le petit garçon se mordilla la lèvre un peu plus fort, ce produit piquait. Ceci fait, le petit garçon remit de nouveaux bandages propres. Il mit ensuite de la crème sur le bleu présent sur sa joue, près de la mâchoire. Après avoir terminé, le petit garçon alla prendre son petit-déjeuner, accompagné de sa peluche. Il ne fit pas attention aux murmures autour de lui, il les ignoraient. Il mangea seul, comme d'habitude, quand il eut finit il voulut partir de cette atmosphère étouffante. Noriaki n'aimait pas qu'on le critique dans son dos.

Le petit primaire se dirigea donc vers le parc d'attractions, quand il fut arrivé, le jeune garçon regardait avec émerveillement le parc. Tout avait l'air si amusant, le petit garçon marcha à travers la foule. Personne ne semblait remarquer que le petit dangereux des primaires était ici, ils étaient tous trop occupés à s'amuser. Noriaki sourit et se mit à courir, mauvaise idée, il avait trop de monde et ce qui devait arriver arriva. Le petit garçon rentra dans un autre garçon plus grand. Dans sa chute, il fit tomber sa peluche qui atterrit au pied d'une jeune fille plus loin. Noriaki grimaça en tombant au sol, il releva le regard et murmura précipitamment:

"Pardon..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zonbi CrazyMei
Double Etoile
Double Etoile
avatar

Messages : 69
Yens : 102128
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 20

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mer 12 Aoû - 14:25

C'était comme dire à un chien de ne pas suivre son maître, ou alors à un sauvage de ne pas suivre son instinct. Et voilà, Zonbi entrain de se fendre dans son imagination. Lorsque son regard tomba d'abord sur les stands elle ne vit rien d'extraordinaire, simplement des bâtisses vieilles, datant peut être du dix-neuvième siècle, surtout en entendant le premier coup de feu vers les stands de tire. Le Far West ne mit que peut de temps à venir s’installer en douceur. Le garçon, enfin plutôt le jeune homme qui était dans l’échec un court instant ce changea vite en cow-boys, le revolvers pointait sur un hors la lois. L'esprit de Zonbi se mit aussitôt à vagabonder, jusqu’à une grosse tâche arrive dans le tableau. Le shérif qui offre une peluche ? Elle secoua la tête en retrouvant ses esprits, c'est vrai qu'elle était encore au parc d'attraction. Cependant elle voulait dessiner, mais elle n'était pas impolie. Elle s'était mit en marche vers l'inconnue.

- He- , l'interpella-t-elle

Mais elle fut interrompu par un petit garçon qui venait juste de chuter contre sa source d'inspiration du moment, ouh. La chute devait être dure. Raaah. la pauvre peluche. Zonbi se pencha doucement pour récupérer la peluche du blondinet, aprés avoir ranger a la va-vite son carnet de croquis qui dépassait de son sac à dos. Elle tapotta la peluche pour retirer le peu de terre qu'elle avait sur elle. Avant de se diriger vers le petit garçon qui avait l'air de s'excuser de sa maladresse, elle avait cru entendre un pardon, cependant elle était un peu trop loin à ce moment là.

- Tiens, tu l'as fai tombé, désoler j'ai pas pu la rattraper au vol, du coup un peu de terre, tu vas bien ?

La phrase fut un peu rapide au débit, mais faut dire pour une jeune fille timide parler, pour la première fois, à une personne inconnue, quelque soit son âge, la rendait toujours des plus nerveuses. Malgré tout elle ne fit pas la timide pour examiné la petit bouille de l'enfant et ... C'était repartit la voilà entrain d'imaginer de nouvelle chose avec ce nouveau personnage. Elle était encore, et surtout déjà entrain de rêver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zonbicrazymei.deviantart.com/
Hisokuta Nello
Triple Etoile
Triple Etoile
avatar

Messages : 61
Yens : 90054
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mer 12 Aoû - 15:19

Nello était prêt à repartir avant qu'une voix, sûrement féminine, ne l'interpelle, mais il ne savait qui était cette personne c'est pourquoi il décida de voir qui lui parlait.Au moment où il allait se retourner pour voir qui lui parlait quelque chose entra en collision avec Nello ce qui le fit tomber en arrière sur le sol. En regardant devant lui il trouva un petit enfant blond qui s'excusa  bien gentillement. il se releva donc en continuant de regarder avant de lui faire la moral en montrant un sourire pour qu'il comprenne que ce n'est pas bien grave.

- C'est rien t'inquiète ... mais la prochaine fois regarde où tu vas , ça t'évitera de rentrer dans tout le monde.

Même si Nello n'aimait pas se faire rentrer dedans, mais bon c'est un enfant et quand il avait son âge lui aussi courait partout sans faire attention à ce qui se passe au tour de lui. Mais il n'avait pas oublier pour autant cette voix c'est pourquoi il se tourna et trouva une jeune fille au cheveux violet qui tenait une peluche dans les mains, mais est-ce qu'il pouvait être sûr que ce soit elle ? C'est alors qu'elle s'adressa au jeune blond.

- Tiens, tu l'as fais tombé, désoler j'ai pas pu la rattraper au vol, du coup un peu de terre, tu vas bien ?

Maintenant ça ne faisait plus aucun doute, c'était bien cette fille qui voulait s'adresser à lui. Est-ce qu'elle voulait le prévenir du blond qui courait vers lui ? Est-ce qu'elle voulait en savoir plus sur son talent et sa technique au tir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ackerman Noriaki
Semi Etoile Spécial
Semi Etoile Spécial
avatar

Messages : 94
Yens : 91414
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mer 12 Aoû - 16:31

Le jeune garçon était tombé en arrière, il avait mal aux fesses. Le petit garçon se releva avec précaution après s'être excusé. Il secoua doucement son uniforme pour enlever la poussière et autres saletés présentes dessus. Noriaki était légèrement rouge, honteux d'être rentré dans le garçon. Le petit garçon se mordilla la lèvre et releva doucement le regard vers l'adolescent qui lui faisait un peu la morale. Noriaki baissa de nouveau les yeux dans un geste désolé.

"Oui... Je ferais attention..."

Le petit garçon remarqua alors l'absence de sa peluche, les larmes montèrent dans son regard alors qu'il regardait partout d'un air paniqué pour la retrouver. Les larmes se mirent à rouler sur le visage du jeune garçon, Noriaki avait perdu sa peluche. Heureusement pour lui, une jeune fille s'approcha de lui, sa peluche en main. Elle s'excusa pour ne pas l'avoir rattrapé et demanda si l'enfant allait bien. Le petit garçon prit sa peluche et la serra contre lui. Noriaki avait eut peur de la perdre pour toujours, en réalité, il tenait énormément à ses peluches, elles représentaient beaucoup pour lui. C'étaient ses seules amies.

"Je vais bien, merci pour ma peluche..."

Noriaki se mordilla la lèvre quand la jeune fille se mit à détailler son visage. Il baissa la tête pour cacher le bleu de sa joue. Il serra plus fort sa peluche contre lui, mal à l'aise du regard de la jeune fille. Noriaki avait peur qu'elle le juge et qu'elle sache qui il était. Noriaki voulait simplement passer une journée normale. Il ne voulait pas qu'on se moque de lui, qu'on le critique à cause de sa RTA. Il en avait déjà assez dans sa classe. Les moqueries lui faisaient beaucoup de mal. Pour les autres, il n'était qu'un dangereux, pour le peu qui connaissent la vérité, c'était le toutou de l'académie. Mais personne ne pouvait savoir réellement ce que c'était. Noriaki aurait aimé être normal, avoir une RTA normale. Noriaki aurait aimé être fort et pouvoir se rebeller contre son professeur mais c'était trop dur pour lui. Il ne pouvait pas faire une telle chose.
PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zonbi CrazyMei
Double Etoile
Double Etoile
avatar

Messages : 69
Yens : 102128
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 20

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mer 12 Aoû - 17:22

- Je vais bien, merci pour ma peluche...

La voix du petit garçon la fit sursauté alors qu'elle retournait brutalement à la réalité. Souriant simplement en hochant la tête. C'était une bonne nouvelle. Les visages ne lui disaien pas vraiment grand chose, bien ce que celui-ci ne lui été pas des plus inconnus... Mais où l'avait-elle reconnu ? Telle est la question sans réponse, vu la petit cervelle troué comme un fromage qui été abrité dans son crâne, la résolution de ce problème ne risquait pas du tou de venir. Elle posa doucement sa main sur la chevelure doré du garçon. Sans raison particulière, il lui arrivait de faire des gestes, complètement anodin. De ce genre. Hum. Cependant ...

- Tu es tout mignon, lâcha-t-elle avec un grand sourire.

Oui ... Elle n'avait aucune notion de la communication, genre les bases, comme comment vas tu ? Salut, moi c'est... Non, avec Zonbi c'était soit cela. Ou sinon elle avait un flash démésurer, ce qui ne devrait pas tarder d'ailleurs. Puisque la jeune fille retira vivement sa main en rougissant d'un coup et en agitant les mains comme coupables, ce qui a eut comme effets de détruits complètement la barbe à papa.

- Ah ! Ma .... Oh elle est morte, soupira-t-elle avant de se souvenir, Ah ! Toi !

Sans plus tarder elle pointa aussitôt le lycéen qui avait tiré tantôt dans le stand de tire. Oui, elle est timide. Très timide, hein.

- J'te veux !, déclara-t-elle d'une voix plein d'assurance, Enfin ... Hum ... en modèle ? Dessin ?, rectifia-t-elle d'un rire nerveux.

Malgré l'apparence trés enfantine, elle avait comme même quinze ans, et les esprits aussi tordu que les adolescent pré-puberd. Le stéréotype en puissance. Mais ses yeux firent la navette entre les deux garçons, elle faisait des gaffes, sur gaffes. Le personnage un peu récurant dans les histoires, récits, séries, et tout çà.

- Désoler, de mon comportement, fit-elle en se cachant derrière le reste miteux de sa barbe à papa.

S'ayez on pouvait la prendre pour une grande malade, si ce n'était pas pour une folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zonbicrazymei.deviantart.com/
Hisokuta Nello
Triple Etoile
Triple Etoile
avatar

Messages : 61
Yens : 90054
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mer 12 Aoû - 21:29

Nello regarda le jeune blond qui baissa son regard après ma petite morale et avant de me confirmer qu'il fera maintenant attention, il espère ne pas avoir trop jouer l'adulte car il déteste ça. C'est alors que sans aucun raison le jeune blond était prêt à pleurer et chercha partout quelque chose. Nello allait demander à ce jeune garçon ce qu'il cherchait mais la fille au cheveux violet donna une peluche à ce dernier qui était en larme et serra l'objet contre lui. Cette peluche semblait précieuse pour l'enfant, peut être une grande valeur sentimentale ... ou tout simplement que c'est ça préféré. Nello pointa maintenant son regard sur cette fille qui posa sa main sur la chevelure du jeune garçon avant de l'enlever vivement et de s'agiter, il faut croire que la barbe à papa n'a pas aimer cette agitation vu son état. Nello regarda la scène sans rien dire avec un sourire qui se dessinait de plus en plus devant ces personnes hautes en couleur. Mais son sourire laissa vite place à une expression de surprise  lorsque cette fille se tourna vers lui et s'écria : "Ah ! Toi ! J'te veux", après tout que lui voutait-elle ? Et lorsqu'elle rajouta : "Enfin ... Hum ... en modèle ? Dessin ?". C'est un sentiment de gène qui s'empara de lui avec la surprise car Nello se s'était encore jamais fait dessiner. mais en même temps si elle dessine vraiment, après tout on peut voir un cahier qui dépasse de son sac ça doit être son carnet à dessin. il voudrait bien voir son niveau puisque le dessin la toujours fasciner ... même si il n'a jamais oser essayer dans faire un.

-Euh ... bah ... si tu veux, je dois avouer qu'on m'a jamais proposer de me dessiner ... je voudrais bien voir ça.

La jeune s'excusa de son comportement ... bon c'est vrai qu'elle a une approche vers quelqu'un assez amusante mais au moins ça change des personnes qui vont vers vous en vous disant : "Salut, comment tu t'appelles ?" ... d'ailleurs comment peuvent bien s'appeler cette dessinatrice et ce fan de peluche ?

-T'inquiète c'est rien ... vous vous appelez comment tous les deux ?

Nello aura peut être l'occasion de ce faire de nouveaux amis ... déjà qu'il en as pas beaucoup, même si ils plus jeunes que lui ça change quoi ? ... au moins il pourra jouer les chefs de bande même si c'est pas son truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ackerman Noriaki
Semi Etoile Spécial
Semi Etoile Spécial
avatar

Messages : 94
Yens : 91414
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Jeu 13 Aoû - 20:41

Le jeune garçon ne se sentait pas vraiment à sa place, ici. A son arrivée, il pensait avoir trouvé sa place, les autres aussi ont un pouvoir comme lui. Mais Noriaki se rendait compte que même ici, il n'avait pas sa place. Les dangereux n'étaient pas comme les autres, pourtant, c'était qu'une simple classe. Le petit Noriaki se mordilla la lèvre tout en serrant plus fort sa peluche. Il avait quand même une personne qu'il aimait bien ici, Saeko Kanna, elle ne l'avait pas jugé, elle avait parlé à Noriaki comme à un petit garçon normal. Elle l'avait même aidé alors qu'il était en retard pour son cours de RTA. Certes, il n'avait pas échappé à la punition mais, il avait eut l'impression d'avoir sa place avec elle. Et c'était beaucoup, Noriaki rougit quand il sentit une main dans ses cheveux. Il releva doucement le regard vers la jeune fille et rougit un peu plus à son compliment. Mais l'enfant pensait que c'était faux, il ne pouvait pas être mignon avec sa lèvre fendu, son bleu à la joue et ses bandages à ses avant-bras. Pourquoi mentir? Mais Noriaki la remercia comme il se devait, étant donné qu'il était poli.

"Merci..."

La jeune fille s'adressa au grand garçon, le petit garçon sourit et joua avec sa peluche debout. Il essaya d'enlever le reste de terre qui restait dessus, en vain. Il allait devoir la nettoyer, le petit garçon poussa un gros soupir. Que c'était ennuyeux de devoir laver sa peluche en rentrant. Comment allait il faire? Ah oui, il irait à la douche avec et nettoierait sa peluche avec son gel douche. Noriaki releva le regard vers le plus grand quand celui ci lui demanda comment ils s'appelaient. Noriaki se mordilla la lèvre, dire son nom signifiait révéler qui il était et réveiller les moqueries et les injures. Mais... D'un autre côté, ces deux personnes semblaient si gentilles. Alors, peut-être qu'ils ne se moqueront pas de lui et avec un peu de chance, ils ne le connaissaient pas et alors tant mieux. Noriaki était très craintif à ce sujet. Il avait peur de se faire rabaisser, c'était un petit garçon fragile psychologiquement. Il baissa la tête et murmura son identité d'une petite voix. Sa voix était légèrement tremblante et pas vraiment assuré. On sentait dans sa voix son hésitation et sa légère peur.

"Noriaki Ackerman..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zonbi CrazyMei
Double Etoile
Double Etoile
avatar

Messages : 69
Yens : 102128
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 20

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Dim 16 Aoû - 12:24

- Merci ....

Zonbi n'était pas du genre à mentir, cependant le garçon n'avait pas l'air d'être des plus enthousiasme de ce compliment. Quelque chose n'avait pas l'air de lui plaire, ou simplement ne voyait-il pas les choses comme elle le voyait. Pour voir à travers les yeux noisettes de Zonbi, il fallait le faire. Elle avait une vision assez étrange de la vie, elle côtoyait la mort tout les jours, on ne peut pas en ressortir idem.

-Euh ... bah ... si tu veux, je dois avouer qu'on m'a jamais proposer de me dessiner ... je voudrais bien voir ça. T'inquiète c'est rien ... vous vous appelez comment tous les deux ?

C'est vrai qu'elle fallait montrer un peu ce qu'elle faisait comme illustration, elle avait peur un peu du refus. Mais hocha doucement la tête, en laissant une bretelle de son sac descendre, pour qu'elle puisse chopper le coin de son cahier de croquis, qui était pas en trop sale état. Un peu de corne sur a couverture, mais les feuilles à l'intérieur était niquel. Elle le tendit avec ses deux mains aux plus grands. Il y avait pas grand chose dans celui-ci, juste la représentation d'une certaine Saeko en geisha de dos abordant une palette de couleur plutôt sombre. Un homme poisson avec le visage de Masamune, au clair de lune. Un autre un plus glauque ? Si on pouvait dire, d'un cercueil de verre avec un squelette humain entouré de milliers de fleurs, ça devait être le dessin le plus coloré du bouquin. Il y avait un autre mettant en scène la jeune fille même et un danois brun au oreille dressait. Après le cahier était vide, s'était un tout neuf, elle n'avait pas encore eut le temps de faire quelque chose. Elle utilisai simplement un peu d'encre, et du crayon de papier, peu être un peu d'aquarelle.

- Noriaki Ackerman...

Le prénom, comme le nom entier, lui disait quelque chose. Il fallait l'avouer, mais aussi étourdi qu'elle était. Elle ne se souvenait plus de quoi. Une terreur ou un truc dans le genre ? Non. Le garçon sentait la peur, la non-confiance, et tout ses choses qui rendaient une personne fragile.

- Moi, c'est Zonbi, mais vous pouvez m'appeler Zonzon, c'est moins compliqué à prononcer, rit-elle, Enchanté Noria...ki ? C'est bien çà ?, demanda-t-elle en souriant avant de se tourner vers le plus âgé du trio, Et toi ? Tu t'appelles comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zonbicrazymei.deviantart.com/
Hisokuta Nello
Triple Etoile
Triple Etoile
avatar

Messages : 61
Yens : 90054
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Dim 16 Aoû - 15:34

- Noriaki Ackerman...

- Moi, c'est Zonbi, mais vous pouvez m'appeler Zonzon, c'est moins compliqué à prononcer. Enchanté Noria...ki ? C'est bien çà ? Et toi ? Tu t'appelles comment ?

Le premier à répondre à sa question fut le petit blond, qui se mordilla la lèvre à cette question ... peut être qu'il n'aime pas en parler, du nom de Noriaki. C'est bizarre, ce nom dit quelque chose à Nello, mais il n'arrive pas à savoir quoi ... peut être qu'il se trompe et qu'il confond avec une autre personne. Puis le jeune fille aux cheveux violets se présente, elle se nomme donc Zombi mais on peut l'appeler Zonzon, si cela lui fait plaisir et puis Nello aime bien les surnom, ça fait toute suite plus ami et puis c'est sympa. Maintenant c'est au tour de Nello de se présenter à Noriaki et à Zonzon.

-Enchanté de vous rencontrer Noriaki et Zonzon, moi je me nomme Nello.

Zonzon sortit un cahier en bonne état de son sac et le tendit vers Nello, il se demanda ce que cela pouvait bien être mais vu le contexte il se doutait bien qu'il devait sûrement s'agir de son cahier à dessin. Nello prit alors le cahier et l'ouvrit à la première page, le premier dessin représentait une fille de dos, le deuxième représentait une sorte d'homme poisson lors d'un clair de lune mais attendait ... ce visage c'est celui de Masamune, Zonzon le connait donc, elle lui a peut être déjà parlé ? le troisième était assez macabre car on y voyait un squelette dans un cercueil en verre avec beaucoup de fleures, un dessin macabre mais bien coloré, plutôt sympa. Le quatrième semblait représenter Zonzon elle même accompagné d'un magnifique chien brun, même si Nello aime beaucoup les chiens il n'arrivait pas à reconnaître la race. Le reste du cahier était vierge,  mais rien que ces quatre dessins laissaient dire que les autres seraient tout aussi beau et bien fait. Nello releva le regard vers Zonzon pour la féliciter de ses dessins.

-Tes dessins sont très beau et très bien fait, j'ai reconnu Masamune ... tu le connais ?

Nello referma le cahier à dessin et le tendit vers Zonzon pour le lui rendre, qui sait peut être que cela à réussi motiver Nello à essayer d'en faire et de voir si il a un talent. Après cela il posa son regard sur Noriaki qui n'était pas très bavard, peut être était-il timide ? Nello se rappelait qu'il avait encore la peluche du stand de tir dans sa poche, et  qu'il comptait la donner à quelqu'un et vu que Noriaki à l'air de bien aimer les peluches. Cela lui fera peut être plaisir mais il vaut mieux lui demander pour être sûr.

-Dis moi Noriaki est-ce que tu aimes les peluches ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ackerman Noriaki
Semi Etoile Spécial
Semi Etoile Spécial
avatar

Messages : 94
Yens : 91414
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Dim 16 Aoû - 22:15

Le petit garçon serra sa peluche contre lui, il releva doucement la tête vers la jeune fille qui se présenta. Elle se nommait Zonbi, plutôt peu commun comme prénom, mais elle leur assura qu'ils pouvaient l'appeler Zonzon pour plus de facilité au niveau prononciation. Mais Noriaki n'aimait pas beaucoup ce surnom alors il l'appellerait par son prénom originel. Avant sa présentation, la jeune fille avait tendu un cahier au garçon qui se mit à le feuilleter après s'être à son tour présenté. A vrai dire, Noriaki ne les connaissait pas du tout, même leurs prénoms et noms ne lui disaient rien. Et par chance, cela semblait être de la même chose de leur côté. Pour une fois, peut-être que le petit garçon ne sera pas rabaissé au niveau d'un moins-que-rien. Le petit garçon se mit sur la pointe des pieds pour voir les dessins. Noriaki se grandit au maximum pour les observer au mieux, la première personne était de dos, il ne put donc pas reconnaître Saeko, une amie à lui. Ensuite, ce fut le dessin d'un garçon qu'il ne reconnut pas non plus, du moins s'il existait. La troisième œuvre donna un frisson au petit garçon, il n'aimait pas beaucoup ce dessin. Le dernier dessin représentait Zonbi avec un chien. Noriaki recula un peu et se mit à parler à voix basse avec sa peluche, il n'avait pas d'amis et ça lui arrivait parfois de faire comme si ses peluches étaient en vie. Le jeune garçon eut un sursaut de surprise en entendant la voix de Nello. Celui ci lui demanda s'il aimait les peluches, Noriaki fit un grand sourire.

"Ouiiiiiiii!"

Le petit garçon remarqua un groupe d'enfants plus loin, ceux-ci étaient dans sa classe. Ils s'amusaient souvent à faire des coups-bas à Noriaki, à l'insulter et à se moquer de lui. Le petit blond baissa le regard et recula un peu. Il se cacha derrière Nello, les larmes aux yeux. Le petit garçon tremblait un peu, il ne voulait pas les voir. Il avait peur qu'ils lui fassent mal, qu'ils disent à ses nouvelles connaissances qui il était. Le petit Noriaki ne voulait pas. Il souhaitait simplement se faire des amis et non des ennemis. Le petit groupe passe près du trio, Noriaki se fit le plus petit possible et dit d'une petite voix suppliante:

"Veux pas les voir..."

Les larmes d'angoisses se mirent à couler sur le visage du petit garçon. Lui, qui avait simplement voulu s'éloigner de l'atmosphère étouffante de l'académie et s'amuser se retrouvait en proie à ses angoisses de tous les jours. Le petit garçon continua de trembler et releva le regard d'un air suppliant vers la jeune fille et le jeune garçon qui ne semblaient pas se douter d'à quel point Noriaki n'aimait pas ce groupe d'enfant à l'apparence angélique mais aux mauvaises intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zonbi CrazyMei
Double Etoile
Double Etoile
avatar

Messages : 69
Yens : 102128
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 20

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mer 19 Aoû - 12:11

La jeune fille récupéra son petit précieux avec beaucoup de soins, mais on pouvait facilement voir un sourire presque maternelle sur ses lèvres, on a tous cette objet qu'on aime presque plus qu'un être vivant. Ou alors qu'on tient beaucoup, ou alors que sa vie pouvait en dépendre, ou plein d'autre chose. Après tout c'était un peu le talent, le trésors de la jeune violette, mais aussi le talon d'Achille de celle-ci. Sans dessin elle n'est rien, avec trop de dessin, elle devient instable. Enfin, voilà quoi. Rien de plus N-O-R-M-A-L.

- Tes dessins sont très beau et très bien fait, j'ai reconnu Masamune ... tu le connais ?, demanda Nello

Zonbi inclina doucement la tête, elle avait vraiment du mal avec les prénoms. Il fallait qu'elle parle beaucoup avec une personne pour ne pas se tromper, ou ne pas la confondre avec une autre personne. Alors qu'elle essayait de se souvenir, laissant les garçons dans leur petit échange, elle se mit a repasser le dessin en revue. Histoire de se rafraichir la mémoire, comme quand on lit un livre, il ne manque plus que le résumé pour que tout reviennent d'un coup. Et cela avait marché à merveille.

- Ah oui ! Je l'ai croisé une fois, quand je me suis baladé à la serre. Ça m'a un peu surpris de voir tellement de monde pendant les heures de creux dans un endroit aussi confiné. Enfin, voilà, on est que trois ? Une fille aussi Sa... Sae... Je ne sais plus désoler, s'excusa la collégienne.
- Veux pas les voir..., fit la petite voix de Noriaki

Zonbi ne put s’empêcher de regarder le petit garçon blond, derrière Nello. Faut avouer, dans d'autre situation que la peur extrême qu'elle voyait dans les yeux bleutés du primaire, elle aurait déjà commencer à voir peut être deux frère face à une guerre, quand les enfants doivent quitter les plus grands pour aller dans des endroit où la campagne règne, des choses dans ce genre. Comme en Angleterre, où dès que les grandes guerres avaient débuté on envoyait les enfants en écosse, dans les grands châteaux des Comtes pour les protéger de l'envahisseur, et aussi toujours alimenter le feu de la vengeance. Les écossais étaient... Oulàlàlà, on perd la jeune fille là. Elle secoua doucement la tête en se mettant à couper le champs de vision des camarades de classes de Noriaki, et aussi pour le cacher un peu. Faut dire que pour une fois que ses cheveux épais servaient à quelque chose d'autre que casser ses brosses à cheveux.

- Tout va bien, on est là, fit-elle avec un petit clin d’œil complice.

Elle ne savait pas trop quoi faire, ni comment gérer si il y avait un problème, sur le coup, elle aimait bien être une aide quelconque, mais elle espérait secrètement que si il y a rapprochement, Nello pourrait calmer les jeux. A part envoyer des oiseaux comme mitrailleur sur les enfants, et se sauver en courant avec ses nouveaux peut être amis, elle n'avait pas de plan B !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zonbicrazymei.deviantart.com/
Hisokuta Nello
Triple Etoile
Triple Etoile
avatar

Messages : 61
Yens : 90054
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mer 19 Aoû - 16:27

Comme Nello s'y attendait, Noriaki aimait les peluches. C'est normal, c'est un petit à cet âge on aime tous les petits animaux en peluches tout doux qu'on peut serrer dans ses bras et emmener partout où on va,  et tant mieux comme ça Nello pouvait faire un heureux et peut être que comme ça il se fera un ami ... Oui un ami primaire et alors. Nello chercha donc la peluche qu'il avait gagné dans la poche de sa veste. Au moment où il allait sortir le petit lapin de sa poche Zonzon répondit à Nello.

- Ah oui ! Je l'ai croisé une fois, quand je me suis baladé à la serre. Ça m'a un peu surpris de voir tellement de monde pendant les heures de creux dans un endroit aussi confiné. Enfin, voilà, on est que trois ? Une fille aussi Sa... Sae... Je ne sais plus désoler

Quelle coïncidence, elle connait aussi Masamune, elle l'a peut être dessiné dans cette serre avec cette mystèrieuse fille dont le nom devait ressembler à une certaine "Sae" d'après Zonzon qui avait l'air d'avoir beaucoup de mal à s'en rappeler, mais ça arrive à tout le monde d'oublier un nom et puis ça ne disait rien à Nello qui se remémorait les noms de toutes les filles qu'il connait.

-Hm ... non je ne connais personne du nom de Sae, t'inquiète si ça se trouve je la connais aussi mais moi non plus je ne m'en souviens plus

Nello sentit quelque chose qui se déplaçait derrière son dos, il tourna la tête pour essayer de voir de qui il s'agit et il fut surpris en voyant Noriaki prêt à pleurer. Nello se retourna et se mit à genous pour être à la hauteur de Noriaki, il posa ensuite sa main sur l'épaule de Noriaki qui devait avoir peur car il tremblait. Nello qui commençait à avoir peur voulait lui demander ce qui n'allait pas mais le jeune garçon fit d'une petite voix : "Veux pas les voir...Nello se retourna pour voir ce qui pouvait faire peur à Noriaki comme ça et il regarda un groupe d'enfant, qui devait avoir le même âge que Noriaki, qui s'approchait de nous ... ce serait eux.

- Tout va bien, on est là

Zonzon essayé de cacher Noriaki pour que ses camarades ne le voit pas, Nello avait toujours pensait quand primaire tout le monde est ami avec tout le monde ... enfin c'était comme ça lorsqu'il était en primaire, mais c'était avant de rejoindre l'académie et puis l'école ici c'est pas pareil quand dehors. Pour que Noriaki soit dans cet état ses camarades ne doivent vraiment pas être sympa et ça c'est pas normal et connaissant Nello il serait capable de trouver un plan bizarre pour qu'ils arrêtent. Nello se tourna de nouveau vers Noriaki.

-C'est eux que tu ne veux pas voir ? Ils sont méchants avec toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ackerman Noriaki
Semi Etoile Spécial
Semi Etoile Spécial
avatar

Messages : 94
Yens : 91414
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Jeu 20 Aoû - 17:10

Le petit garçon serrait sa peluche contre lui avec force, comme si elle pouvait disparaître à tout moment. En réalité, il cherchait un peu de réconfort, ce sentiment que tu as quand quelqu'un te rassure et te protège. Un sentiment de sécurité qu'il n'avait jamais connu, en vérité, ses parents ne l'aimaient pas. Noriaki était dans un manque affectif, il recherchait toujours l'approbation des autres mais surtout leur affection. Le petit primaire est en vérité un enfant très affectif, même un peu trop. Beaucoup ne supportaient pas très longtemps le petit garçon, quand il connaissait la personne et qu'il l'aimait bien, Noriaki quémandait toujours des câlins. Noriaki est un enfant n'ayant jamais reçu d'amour de la part de ses parents alors il est devenu un enfant excessivement affectueux.

Les deux plus grands se remirent à parler ensemble d'un certain Masamune. Le petit garçon ne le connaissait pas et ne pouvait donc pas parler avec eux. Noriaki écouta néanmoins leurs paroles, essayant de concentrer son attention sur autre chose que le groupe d'enfants plus loin. Ils parlèrent alors d'une certaine Sae... Se pouvait-il qu'ils parlent de Saeko? Le petit garçon releva le regard timidement vers la jeune fille.

"Tu parles de Saeko-senpai?"

Noriaki concentra de nouveau son regard vers le groupe d'enfants et blêmit un peu plus. Zonbi cacha la vision du plus jeune et lui assura que tout va bien et qu'ils étaient là. Le petit garçon baissa la tête, il tremblait toujours, la peur était plus forte. La peur de recevoir encore des moqueries, des injures, des coups. Mais Noriaki ne pouvait pas se défendre, il ne voulait pas utiliser son alice et leur faire du mal. C'était quelque chose qu'il haïssait, il ne voulait pas faire de mal. Et pourtant, on l'employait à ça. Noriaki devait faire des missions qui le répugnaient, des missions qui lui faisaient peur. A 8 ans, on n'est pas assez grand pour contenir ses émotions et garder son sang-froid. En tout cas, Noriaki ne l'était pas. Le petit garçon releva doucement le regard vers Nello qui s'était agenouillé à sa hauteur et avait posé sa main sur son épaule. Il lui demanda s'ils étaient méchants avec lui. Le petit garçon blêmit un peu plus. Le petit primaire hocha doucement la tête.

"Oui... Ils sont méchants avec moi. Mais ils ont raison..."

Le petit garçon baissa de nouveau la tête vers le sol, il laissa ses larmes couler librement sur son visage. Il ne pouvait plus les retenir, c'était trop dur et puis ce n'était qu'un petit garçon. On ne peut pas demander à un enfant de huit ans de toujours contenir ses larmes. Noriaki essayait de les contenir, mais il n'y arrivait pas, il finissait toujours par pleurer, parfois seul, parfois devant les autres. Noriaki pleurait souvent, mais c'était normal dans sa situation. Il devait faire des missions et en plus de ça, on le rejetait, on l'injuriait et on le frappait. Mais le petit garçon n'avait rien demandé, au contraire, il pensait qu'il allait enfin avoir sa place à l'académie, mais il s'était une nouvelle fois trompé. Les larmes continuaient de couler abondamment sur le visage du primaire. Ce dernier lâcha sa peluche qui roula au sol et essaya d'essuyer ses larmes, en vain.

"Je suis différent, je suis méchant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zonbi CrazyMei
Double Etoile
Double Etoile
avatar

Messages : 69
Yens : 102128
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 20

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mar 10 Nov - 11:15

- C'est eux que tu ne veux pas voir ? Ils sont méchants avec toi ?

La curiosité est bien un vilain défaut, mais on peut se le permetre quand quelque chose ne va pas non ? Enfin Zonbi aurait dû penser à demander ce genre de chose, plutôt que de balancer une phrase qui avait l'air de faire ni chaud, ni froid au petit garçonet. Elle tourna le regard vers la bande de bambins qui n'avaient que pour la plupart une tête de moins qu'elle, elle aurait pu aisément se faire passer pour un primaire mine de rien, que c'est embêtant d'être aussi petit.

- Oui... Ils sont méchants avec moi. Mais ils ont raison...

A peine, il avait prononcé ses mots que le voilà entrain de pleurer à chaude larmes. Mes ses larmes n'étaient certainement pas un caprice, il avait l'air vraiment chamboulé, cela devait daté de bien longtemps. La violette leva un regard vers Nello, c'était vraiment hors de ses cordes de s'occuper d'un garçon en pleure, la plupart du temps l'enfant se sauvait en appelant sa mère, elle se redressa sur le coup. En baissant un peu sa tête, elle ne savait pas du tout quoi faire, a part empirer la situation. Et elle sentait les phrases brutes montaient le long de sa gorges. Ses phrases qui pouvaient être bien tranchante.

- Et alors ? Sa change tellement que cela d'être un méchant ?, demanda-t-elle avec un regard légèrement désintéressé.

Le monde n'est que du gris, jamais du blanc ou du noir, ou si c'est le cas. Ce ne sont que des images, que des stéréotypes. Qui peut juger que tel ou tel est le méchant dans l'histoire. Zonbi avait toujours été plus proche des méchants dans les contes que des gentils qu'elle trouvait horrible. Le chasseur n'avait pas besoin de mettre des cailloux dans le ventre du grand méchant loup, pour qu'il finisse par se noyer à cause du poids. Pour elle s'était lui le méchant, le chasseur. Elle se pencha en ramassant la peluche, pour la tendre au garçon. Elle regretta très vite cette air détaché, elle murmura un pardon, presque invisible, en se décalant, un peu laissant le plus grand gérer une situation dans le genre. Les méchants, sont les meilleurs, elle l'avait prit trop à coeur, elle ne savait pas l'histoire qui se cacher derrière Noriaki, et elle n'avait certainement pas l'envie... Non pluôt le droit de le savoir.

- Je... Vais attendre plus loin. Mais je serais présente en cas de pépin, dit-elle simplement avec un demi-sourire.

Elle avait encore dit une connerie, encore une. Celle de trop certainement, elle recula un peu, en regardant le groupe d'enfants, comme si un groupe si faible pouvaient avoir autant de pouvoir, elle ne comprendrait peut être jamais. Elle était trop étroite d'esprit pour un quelconque raisonnement. Dessiner, c'était le seul truc qui lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zonbicrazymei.deviantart.com/
Hisokuta Nello
Triple Etoile
Triple Etoile
avatar

Messages : 61
Yens : 90054
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    Mer 11 Nov - 19:01

- Oui... Ils sont méchants avec moi. Mais ils ont raison...

Faut quand même avouer que la réponse du petit garçon était bizarre. Ces camarades seraient donc méchants avec lui mais en quoi c'est normal ? Noriaki leur aurait fait quelque chose de mal ou autre chose qui mériterais d'avoir un groupe d'enfant sur son dos ? Nello ne connait peut être pas ce petit garçon mais en le regardant et en repensant à sa réaction lorsqu'il a vu ses camarades, il a quand même beaucoup de mal à croire que ce serait Noriaki qui aurait commencé à les chercher. Et même si il avait quelque chose à se reprocher pourquoi il mériterait qu'on l'embête ? Faudrait vraiment que ses camarades soient bête pour faire ça, ce qui est souvent le cas dans les cours de récrés, ou alors Noriaki n'a pas tout dit à Nello et Zonzon, ce qui est très probable. Surtout qu'après avoir répondu à Nello, le jeune garçon se mit à pleurer ce qui veut dire que ça doit plus important qu'une simple chamaillerie entre primaire.

- Et alors ? Sa change tellement que cela d'être un méchant ?

Il faut avouer que Nello ne s'attendait pas vraiment à ça que Zonzon réplique ainsi, surtout qu'il ne comprenait pas à qui elle s'adressait, à Noriaki ou à ces camarades ? Et aussi qu'est-ce qu'elle voulait dire par là ?

- Je... Vais attendre plus loin. Mais je serais présente en cas de pépin

Même devant son sourire Nello avait compris qu'elle était gêné car elle avait dit quelque chose peut être sans vraiment réfléchir, c'est sûrement pour cela qu'elle a voulu s'éloigner un peu ou alors elle ne voulait pas rentrer dans la vie privée du jeune garçon ce qui peut se comprendre. Mais elle a quand même essayé de se rattraper en nous prévenant qu'on peut compter sur elle en cas de pépin ... enfin ça serait quand même mieux si il n'y en a pas, Nello n'a pas vraiment envie de s'occuper d'une dispute entre camarades de classe qui se transforme vite en baston générale. Mais revenons à notre Noriaki car Nello voudrait bien savoir pourquoi on l’embêterait et pourquoi on aurait raison de le faire, même si c'est un primaire c'est pas normal qu'il dise quelque chose comme ça. Connaissant la loi de la cour, si on se moque de lui c'est qu'il doit rester éloigné des autres enfants de sa classe ou qu'il est trop timide pour oser répondre à ses harceleurs.

-Dis moi Noriaki ... Pourquoi ils auraient raison d'être méchant avec toi , fit le lycéen avec un ton qui se voulait rassurant.

A y réfléchir on dirait que Nello ce prend pour un psychologue à poser des questions à ce petit garçon pour le comprendre et essayer de lui venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un, deux, trois, soleil ! Perdu ! N'est ce pas amusant ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un, deux, trois : TA GUEULE ! [PV Arth]
» Un, deux, trois. Mickey, Donald et moi ♫
» Un deux trois quatre cinq six sept... Québec !
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]
» Un deux trois, trois p'tits chats...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum Académie Alice ! :: Autres lieux :: Fête Foraine / Parc d'attraction-
Sauter vers: